Ponta de Sao Lourenço

Hello tout le monde !

Aujourd’hui, direction Madère et plus précisément le 5ème jour de notre voyage sur l’Île Portugaise l’été dernier !

C’est donc lors de la 5ème journée que nous sommes partis tôt le matin pour aller faire une randonnée à la Ponta de Sao Lourenço, pointe de l’île que vous voyez avant d’atterrir à Funchal.

Depuis le village, il nous a fallu environ une heure de route pour arriver à l’entrée au parking, départ de la rando. C’est un endroit connu des randonneurs, et dès le début, on voit le point d’arrivée du parcours. J’avoue que ça parait simple, plat, sans grande difficulté, mais, je peux vous dire que dans mon cas de débutante, ça a été la plus dure que j’ai faite de tout le séjour !

Vous allez dire pourquoi ? Tout simplement, parce que toute la randonnée se fait au soleil tapant, même si nous sommes arrivés tôt, le soleil était déjà là. Et puis l’endroit est très sec, arride donc niveau condition, c’est vraiment dur. Il y a aussi le fait, que nous faisions des randonnées tous les jours et pour des débutants, la fatigue s’accumule vite.

Conseil : une bonne casquette et une bouteille d’eau sont nécessaires.

Nous voilà donc partis pour 1h30 de marche aller, avec 2 pauses, avant d’arriver au bas de la pointe. Nous ne sommes pas montés au belvédère tout simplement car la pente est assez dure, il y a des passages qui peuvent être fait uniquement à genoux et cela nous a fait peur.

Au bas de la pointe, il y a un petit snack, des tables de picnic, mais pas de toilettes, à ma grande déception ! Il faudra donc faire dans la nature.

Il y a également, une petite crique, un peu cachée, nous en avons profité pour faire une pause baignade avant de reprendre la marche.

Niveau paysage, encore une fois, Madère nous fait découvrir, un autre aspect de l’île, beaucoup plus sec mais aussi très beau. Au tout début, on se croirait dans un désert, avant que l’on voit de nouveau l’océan à perte de vue.

Fin de la rando, nous voilà à engloutir notre repas face à l’eau turquoise, un pur bonheur !

En repartant, nous passons devant un village résidentiel « Quinta do Lorde » accessible seulement aux personnes qui y habitent ou aux touristes qui séjournent dans l’hôtel. Il y a des barrières à l’entrée, avec un garde, c’est un village très huppé et privé. Il y a un petit port, avec des bateaux de luxe et toutes les commodités pour passer un séjour en toute tranquillité. Par chance, les barrières étaient ouvertes ce jour là alors nous avons pu entrer et visiter ce village de luxe.

Enfin, nous sommes redescendus vers Machico, pour se baigner à la seule plage de sable doré importé du Sahara. Sur tout le reste de l’île, les plages sont avec des galets ou du sable noir.

Je vous laisse découvrir les photos et vous dit à bientôt ❤

img_8814img_8822img_8831img_8835img_8848

IMG_8862.JPG

Quinta do Lorde

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s