Propriano

Hello tout le monde ! 🙂


Je ne vais pas radoter ce que j’ai déjà écrit, je vais juste vous parler de mon aprem à Propriano.

Vous allez surement me dire pourquoi Propriano ? alors que j’étais sur Bonifacio et que j’aurai pu profiter de faire autre chose avant de rentrer sur Santa Giulia.

Ben écoutez, j’étais tellement morte de ma rando que je me suis dit je pars de Bonifacio ! Puis d’un coup je me suis dit : « Marion il est 13h45, tu vas pas rentrer maintenant alors que c’est ton jour off ». Du coup j’ai pris mon portable, j’ai regardé la carte de Corse et je me suis dit go Propriano (1h10 de route / 70km).

Voilà comment j’ai atterri là-bas !

Pour ma part j’ai trouvé la route plutôt agréable (si vous aimez les virages quoi !), longer le bord de mer j’adore ça, ça me rappelle tellement Marseille et sa corniche ! Vous passez devant la casa di Roccapina, puis le village de Sartène avant d’arriver sur Propriano.

NB : à l’entrée de Sartène, le nom est barré en français, il est laissé en Corse : Sarté. Juste trop drôle, ça montre la présence de corses attachés à leurs racines dans ce vieux village.

Donc j’arrive sur le port de Propriano, la fameuse station balnéaire. Il n’y a qu’une grande avenue avec de petites boutiques de vêtements et maillots de bain, des glaciers et bars, et surtout beaucoup de restaurants, tous, les uns à côté des autres. En août, tout doit être plein, il doit y avoir de la vie dans cette rue et les sports nautiques ne manquent pas. Jet ski, bateau, bouée, excursion tout y est !

Je me suis donc baladée dans cette rue et j’avais envie d’une glace ! On va dire que c’était la première glace de l’été que je goutais en me promenant. Et puis après tout l’effort que j’avais fait de la journée je méritais bien un peu de sucre.

Donc j’ai pris mon parfum préféré : stracciatella et un sorbet pour alléger un peu : framboise. Tout cela dans un petit pot pour éviter d’en mettre partout.

Franchement j’ai été sage alors qu’il y avait parfum snickers ou nutella !

Je continue cette longue avenue et je tombe sur l’office de tourisme qui m’indique la plage. Il suffit de longer le port jusqu’au phare et on y est. Comme c’est petit, c’est facile mais j’avais déjà 10km dans les jambes donc c’est pas pareil.

DSCF1880DSCF1885DSCF1891DSCF1898

C’est quand même beau la Corse, toutes ces couleurs, ces montagnes…

Bon avec le vent, j’avoue que l’eau était gelée mais bon la vue est quand même sympa !

En allant jusqu’au phare, vous avez la vue de tout Propriano (je sais c’est petit) et du coup ça m’a permis de voir qu’il y avait une église (bon d’accord il y a toujours une église), alors c’est partie en sens inverse pour grimper jusqu’à Notre Dame de la Miséricorde !

16h40, il est temps pour moi de quitter Propriano. C’était une aprem sympa, bien sûr comme le tour est vite fait, ce n’est pas la peine de rester plus longtemps ici.

N’hésitez pas à commenter ou liker, bon dimanche !

A bientôt ❤

Publicités

2 réflexions sur “Propriano

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s